Comment un département de police gère ses réseaux sociaux mieux que vous.

Marketing | Réseaux sociaux

Lors de son dernier périple à Ogunquit, un des membres de la Brigade Web, Félix Normand, aussi connu sous le nom de Larry Bambelle, en a profité pour faire ce qu’il fait de mieux: prendre des photos à couper le souffle.

(Pour vrai allez voir son Instagram)

Avec son incroyable compréhension du marketing et son audace, il a envoyé une de ses photos au département de police d’Ogunquit.

Wait, what?

Fast forward quelques heures plus tard, sa photo s’est retrouvée sur le Facebook du fameux département de police avec des centaines de likes et partages (1 500+ à l’heure où vous lisez cet article) et un mot de remerciement de la part du département.

 

 

À ce stade-ci, plusieurs questions se posent:

  • Pourquoi envoyer une photo à un département de police?
  • Pourquoi la police publierait la photo d’un touriste?
  • Comment ont-ils atteint plus de 1500 likes?
  • Qui est Larry Bambelle?

La première chose à savoir, c’est qu’il n’y a aucune règle qui régit les stratégies en matière de réseaux sociaux.

Vous êtes-vous déjà retrouvés dans une situation où vous ne saviez pas quoi publier sur vos réseaux sociaux? Ou que les réseaux ne sont tout simplement pas le bon outil pour vous? Que vous n’avez pas votre place sur les réseaux sociaux?

Si c’est votre cas, sachez que vous n’êtes pas seul et que votre situation n’est pas perdue. La police d’Ogunquit en est la preuve vivante.

Il n’y a rien qui dit qu’un département de police ne peut pas devenir une vitrine touristique pour la ville qu’il dessert et protège. Au contraire.

S’il y a une chose que vous devez retenir de cet article c’est la suivante:

Vos réseaux sociaux n’ont pas à se limiter à votre offre de services.

La chose peut s’observer au sein-même de notre stratégie.

On évoque rarement nos services. Nos publications sont, en grande partie, dédiées à la promotion de notre clientèle. Non seulement on met de l’avant leurs produits et services, mais on souligne régulièrement leurs bons coups. On n’a pas besoin de répéter chaque fois, qu’on fait de la conception de sites internet, des photos & vidéos et qu’on fait la gestion de réseaux sociaux entre autres.

De nos jours, personne n’a envie de se faire ensevelir par trop de publicités, surtout sur les réseaux sociaux. Les vieilles tactiques de vendeurs de balayeuses (qui sont encore trop présentes) sont nocives pour votre chiffre d’affaire à long terme.

Sur les réseaux sociaux, nous (incluant vous, moi et vos clients) voulons principalement 3 choses:

  • Se divertir
  • Être inspiré
  • Acquérir des connaissances

Même si vous n’êtes pas une animalerie et que vous n’avez pas la chance de publier des photos de bébés chats et chiens à longueur de journée, sachez que vous pouvez tout aussi bien le faire. Et ça, la police d’Ogunquit la merveilleusement compris.

Ils auraient pu publier exclusivement du contenu par rapport à de nouvelles signalisations ou des avertissements. Peut être même des mugshots?

Au lieu de cela, ils ont choisi de partager la beauté des paysages de leur ville.

Les bénéfices sont nombreux:

  • Ils contribuent à la promotion du tourisme dans leur ville.
  • Ils embellissent grandement leur image.
  • Leur publications les plus «importantes» auront plus de portée.
  • En valorisant la communauté, ils renforcent les liens avec celle-ci.

Évidemment, Ogunquit est une ville magnifique et vous vous dîtes peut-être que la vôtre n’est pas aussi attrayante. Ici, c’est le principe qui est important.

Prenez quelques instants pour penser comment votre entreprise pourrait s’inspirer de la police d’Ogunquit.

 

 

Encore là, rappelez-vous qu’il n’y a pas de règle, seulement des principes (Divertir, inspirer, éduquer, informer, etc.)

Ce qu’il faut retenir, c’est que les réseaux sociaux sont un outil de communication, de branding et de vente extrêmement puissant pour celui qui sait s’en servir. Ne laissez jamais l’idée que votre entreprise est «plate» vous décourager de les utiliser.

Ici, on parle seulement de publications de style organique, on ne parle pas de publications sous forme de publicités précisément conçues et ciblées pour n’apparaître que sous les yeux de vos clients cibles qui sont à la recherche de vos produits et services.

Mais ça, ce sera pour une autre fois!

Sur ce, à plus et comme dirait la police d’Ogunquit, Thanks Larry!

Par Seb Salois

WE RUN THE TOWN

Vous avez aimé? Partagez.

Non, vous n'apprendrez pas à faire des millions en relaxant sur la plage.

Mais si vous voulez découvrir des stratégies, des outils et en apprendre plus sur notre philosophie du marketing, c'est par ici!